Examen du traumatisé facial

Avant tout il ne faut pas perdre de vue que l'examen du massif facial doit être complet quelque soit le traumatisme et associé à un examen neurologique car tout traumatisé facial est un traumatisé crânien jusqu'à preuve du contraire.

1- Examen du massif facial tiers par tiers, recherche de signes physiques (SP) et fonctionnels (SF)

Survoler les différents signes cliniques pour plus d'informations

Examen du tiers facial supérieur:

SP: recherche d'une déformation / marche d'escalier

SF: hypoesthésie du V1

Examen du tiers facial moyen:

SP: recherche d'une déformation / marche d'escalier

Présence d'une énophtalmie?

SF: epistaxis

obstruction nasale

diplopie / trouble oculo-moteur

douleur à la mobilisation oculaire

trouble occlusal

limitation de l'ouverture buccale

hypoesthésie du V2

Examen du tiers facial inférieur:

SP: recherche d'une déformation / marche d'escalier

Présence d'une plaie du menton?

Présence d'une plaie gingivale

Rechercher un traumatisme dentaire

SF: Trouble occlusal

Limitation de l'ouverture buccale ou des mouvements de diduction

hypoesthésie du V3

tiersbis.jpg
tiersbisup.jpg
tiersbismoy.jpg
tiersbisinf.jpg

La palpation d'une marche d'escalier révèle une rupture de continuité osseuse et donc une fracture de la zone concernée.

Hormis pour la fracture des os propres du nez, un examen d'imagerie sera nécessaire: CBCT (ou TDM pour une suspicion d'une fracture du plancher orbitaire).

Une epistaxis post-traumatique peut être isolée ou associée à une fracture (OPN, maxillaire, zygoma).

Une hypoesthésie dans un territoire du nerf trijumeau peut parfois être constatée. 

Elle peut être liée à une inflammation locale (oedème), un traumatisme direct du nerf (trait de fracture passant par le canal par exemple).

Une obstruction nasale peut être réactionelle (oedème) mais doit faire éliminer l'urgence qu'est l'hématome de cloison, parfois présent après une fracture des OPN.

Un traumatisme dentaire doit toujours être recherché. Il peut être isolé ou associé à une fracture des maxillaires.

La présence d'une plaie/ecchymose du menton témoigne d'un choc direct sur le menton qui peut être à l'origine d'une fracture mandibulaire notamment des condyles. Un examen des amplitudes articulaires est donc indispensable. Il faut également rechercher une plaie gingivale pouvant témoigner d'une fracture parasymphysaire.

En cas de doute sur une fracture, un examen d'imagerie est nécessaire (CBCT ou TDM).

Un trouble occlusal (à objectiver) peut-être lié à une fracture de l'os maxillaire notamment une fracture de Lefort. Il faut rechercher une mobilité du plateau palatin.

Si suspicion: CBCT ou TDM.

Ne pas oublier de chercher un traumatisme dentaire associé.

Un trouble occlusal (à objectiver) peut-être lié à une fracture mandibulaire.

Elle peut intéresser la portion dentée, dans ce cas il faut rechercher une plaie gingivale, une hypoesthésie du V3 pour étayer cette hypothèse

Elle peut intéresser la portion non dentée, il faut rechercher une diminution des amplitudes articulaires (diductions, ouverture buccale).

En cas de suspicion: CBCT ou TDM.

Ne pas oublier de chercher un traumatisme dentaire associé.

Une limitation d'ouverture buccale peut être liée à une fracture de l'os zygomatique (par compression musculaire ou conflit entre le processus coronoïde et l'arcade zygomatique fracturée).

Si suspicion: CBCT ou TDM (si suspicion de fracture du plancher orbitaire associée).

Une douleur vive à la mobilisation du globe oculaire peut être le signe d'une incarcération musculaire (droit inférieur) lors d'une fracture du plancher de l'orbite. 

Il est normalement associé à un trouble oculo-moteur (diplopie).

TDM en urgence si suspicion de fracture du plancher de l'orbite avec incarcération.

Un trouble oculo-moteur (diplopie) est à rechercher. Il peut être objectivé par un test de Lancaster.

L'ouverture oculaire peut-être limitée par l'oedème, il faut parfois aider le patient à ouvrir la paupière.

Si suspicion de fracture du plancher: TDM

En cas de doute sur une plaie du globe: avis ophtalmo.

Une enophtalmie (rétrusion du globe oculaire) peut être observée dans les fractures du plancher orbitaire avec effondrement important. 

Examen complémentaire: TDM

Pour plus de détails:     

Fracture des os propres du nez           

Fracture de l'os zygomatique                

Fracture du plancher de l'orbite

Fracture de Lefort                             

Fracture mandibulaire

Innervation de la face                                 

Hématome de cloison                                

Traumatisme dentaire

Epistaxis traumatique